L'ecole d'Hydra

J'allais a l'école d'hydra, mon maitre s'appelait monsieur Zattara, c'était un gentil mais il ne fallait pas broncher dans sa classe... Nous nous attendions tous les matins et nous allions en groupe avec mes copains pour nous rendre ensemble jusqu'à Lire plus

Les expériences avec Fernande

Ma belle-sœur Fernande était Médecin biologiste et utilisait pour ses expériences des grenouilles et des souris blanches. Un jour elle ma suggère de faire l'élevage de souris et qu'elle me les achèterait. Me voilà moi qui gobais tout; je me suis procuré une grande caisse ainsi Lire plus

Mes copains

Mes copains étaient Robert Pons André Cavallo qui avaient mon age et les frères Galliana qui étaient plus vieux que nous combien de bêtises avons nous fait ensemble. En face de chez nous s’étendait un bois la foret Pelzer Lire plus

Ma maison d'Hydra

En mille neuf cent trente six mes parents ont fait construire une très grande et belle maison. Elle était en arc de cercle sur trois rues la route de kaddous, de la colonne voirol et du boulevard centrale qui Lire plus

Histoire d'oiseaux

A plusieurs reprises nous partions poser des gluaux. Nous fabriquions de la glue avec la sève d'une sorte de chardon et de la résine et nous allions les poser sous le pont d'Hydra prés d'un petit cour d'eau ou Lire plus

Histoire de souris

Trois histoires de souris. Les souris ont envahis notre cave et la buanderie mon père m'a demande de nous en débarrasser et m'a promis de me donner un sou pour deux souris tuées J'ai fait l'achat de cinq tapettes Lire plus

Coco le Perroquet

En dessous de la brasserie se trouvait deux jeux de boules ou nous jouions à la pétanque. Coco était un perroquet vert du Gabon qui avait été ramené par mon grand père qui avait été marin; il imitait parfaitement la Lire plus

A l'école

La première fois que je suis allé à l'école j'ai occasionné un incident ma sœur Paulette de deux ans mon aînée m'a déposé dans la cour de mon école et est partie dans sa classe comme convenu mais j'ai fait une histoire quand Lire plus

La forêt de Pelzer

Pelzer La forêt se trouvait en face de notre maison sur la route de kaddous elle était interdite mais c'était le lieu préféré de nos jeux; je me retrouvais seul ou avec mes copains et nous passions des journées Lire plus

Nos samedis après-midi

A six ans le samedi après midi vers les quatre heures j'allais avec mes frères et ma mère à la pêche au port d'Alger,nous prenions une barque qui nous emmenait sur un chaland au milieu du port et venait Lire plus

Ma Maison d'Alger

Notre maison était mitoyenne avec le marché couvert de la rue Messonnier elle était composée de cinq pièces asses petites et d'une grande salle à manger,dans la cour se dressait un très haut palmier qui dépassait de plusieurs mètres Lire plus

Viande rouge (Chtetra)

Ingrédients: (pour 6 personnes) - 1 kg de Bourgignon (viande gélatineuse) - 3 gousses d'aïl écrasées - 1 cuillère à soupe de poivre rouge ou de piment doux - Huile d'arachide - Un peu de sel et de poivre - Un peu de piment fort Lire plus

Variantes

Ingrédients: - 6 carottes tendres - 1 navet long - une tête de fenouïl - un coeur de céleri bien blanc - un petit chou fleur - sel et vinaigre blanc Préparation: Peler les carottes, le navet, les branches de cèleri. Couper en petits morceaux ( il existe Lire plus

Salade israelienne

Ingrédients: - 5 poivrons verts charnus - 3 aubergines pas trop grosses - 10 tomates bien rouges - 2 gousses d'aïl - une cuillère à soupe de piment doux - 2 cuillères à soupe d'huile - 1/2 cuillère de jus de citron - sel et poivre Préparation: Mettre les Lire plus

Les poivrons à l'huile

Ingrédients: Pour un petit pot de poivrons: - Entre 10 et 15 poivrons rouges, les choisir longs et droits - huile, sel, feuille de laurier. Préparation: Mettre les poivrons au four à 180 °C jusqu'à ce que les peaux noircissent. Les sortir du four et Lire plus

L’ecole d’Hydra

J’allais a l’école d’hydra, mon maitre s’appelait monsieur Zattara, c’était un gentil mais il ne fallait pas broncher dans sa classe…

Nous nous attendions tous les matins et nous allions en groupe avec mes copains pour nous rendre ensemble jusqu’à l’école qui se trouvait a un kilomêtre de notre maison.

Nous avions tous des tire boulette que nous appelions des taouels et nous chassions sur le chemin. J’étais assez bon élève je gagnais des bons points, des billets de satisfaction, qui valaient vingt bons points, et même des billets d’honneur pour cinq billets de satisfactions et si une semaine avait été très bonne le samedi on nous accrochait une médaille sur notre tablier et nous la portions jusqu’au lundi, nous en étions très fier et on se pavanait devant les filles. Bien entendu il y avait un trafic de bons points que nous échangions entre nous contre des billes ou des noyaux d’abricots, quelques fois nous prenions le bus pour un arrêt le chauffeur nous laissait monter sans payer.

Je suis allé a l’école d’hydra jusqu’au certificat d’étude que j’ai passé a Birmendreis. J’avais une belle voix et l’examinateur m’a demandé à l’examen de chanter la Marseillaise qui était obligatoire mais aussi Toulouse et les bateliers.  j’ai réussi et mes parents en étaient fiers.

En 1936, nous avons déménagé pour Alger

Posté le Par roropecheur Dans Ma vie Laissez un commentaire !

Les expériences avec Fernande

Ma belle-sœur Fernande était Médecin biologiste et utilisait pour ses expériences des grenouilles et des souris blanches.

Un jour elle ma suggère de faire l’élevage de souris et qu’elle me les achèterait.

Me voilà moi qui gobais tout; je me suis procuré une grande caisse ainsi qu’une paire de souris qui se sont reproduites avec une facilité incroyable. Lire plus

Posté le Par roropecheur Dans En Algérie, Hydra, Ma vie Laissez un commentaire !

Mes copains

Mes copains étaient Robert Pons André Cavallo qui avaient mon age et les frères Galliana qui étaient plus vieux que nous combien de bêtises avons nous fait ensemble. En face de chez nous s’étendait un bois la foret Pelzer je posais des pièges pour attrapais des oiseaux fauvettes pinsons moineaux rouges gorges et quelquefois grives ou merles que je donnais a Robert Pons car ma mère ne voulait pas que je tue les petits oiseaux je chassais au lance pierres également.

Ma première chasse au fusil c’est une année après Noël j’avais eu un fusil a flèche sur la flèche j’avais fixe une plume sergent major et pendant presque deux matinées j’ai attendu sous un buisson qu’un oiseau vienne se poser le premier était un verderon et bien entendu je l’ai raté fini pour moi la chasse au fusil à flèche.

Posté le Par roropecheur Dans Chasse, En Algérie, Hydra, Ma vie, Mes Passions Laissez un commentaire !

Ma maison d’Hydra

En mille neuf cent trente six mes parents ont fait construire une très grande et belle maison. Elle était en arc de cercle sur trois rues la route de kaddous, de la colonne voirol et du boulevard centrale qui menait au parc d’hydra. Elle comprenait quatre grandes chambres, une salle de bain, cuisine moderne pour l’époque et une salle à manger immense avec une table où quarante personnes pouvaient s’assoir, dans le couloir deux placards le plus grand avait la taille d’une chambre. Sur le palier deux petits appartements que nous avons loués par la suite.

Le rez-de-chaussée se composait d’une grande brasserie et de deux petits magasins une épicerie tenue par madame Auret et un matelassier.
Au sous sol un appartement habité par la famille de mon frère Julien qui avait deux filles de mon age Michelle et Andrée. Une buanderie avec deux bassins pour laver le linge dans le jardin attenant se trouvait un pigeonnier et un poulailler il était plante principalement de rosiers qui faisaient la joie de ma mère un néflier un prunier et une vigne nous donnaient des fruits abondants.

Posté le Par roropecheur Dans En Algérie, Hydra, Ma vie Laissez un commentaire !

Histoire d’oiseaux

A plusieurs reprises nous partions poser des gluaux. Nous fabriquions de la glue avec la sève d’une sorte de chardon et de la résine et nous allions les poser sous le pont d’Hydra prés d’un petit cour d’eau ou les oiseaux venaient boire. Nous prenions des chardonnerets, des moineaux, des serins, des pinsons ou encore des  verderons que je mettais quelque temps dans la volière avant de les relâcher et c’est ainsi que j’ai pu croiser des cannarettes avec des chardonnerets ce qui faisait des mulets très bons chanteurs mais qui n »était pas fécond. Il ne fallait laisser que la mère pour nourrir ses oisillons car le bec de leur père était trop pointu et leur perçait le gosier. Lire plus

Posté le Par roropecheur Dans En Algérie, Hydra, Ma vie Laissez un commentaire !

Histoire de souris

Trois histoires de souris. Les souris ont envahis notre cave et la buanderie mon père m’a demande de nous en débarrasser et m’a promis de me donner un sou pour deux souris tuées J’ai fait l’achat de cinq tapettes et d’une souricière et je me suis mis en chasse j’en ai attrape une dizaine puis plus rien j’ai pris un accord avec mes copains et je leur en acheté un sou pour quatre souris mortes malheureusement cela n’a pas duré longtemps je n’ai jamais su qui lui a dit que je faisais du commerce
Lire plus

Posté le Par roropecheur Dans En Algérie, Ma vie Laissez un commentaire !

Coco le Perroquet

En dessous de la brasserie se trouvait deux jeux de boules ou nous jouions à la pétanque.
Coco était un perroquet vert du Gabon qui avait été ramené par mon grand père qui avait été marin; il imitait parfaitement la voix de ma mère et de ma sœur Emma de temps a autre quand je jouais en bas j’entendais ma mère crier Robert mets ton chapeau ou Robert monte de suite je me précipite à la maison car il fallait obéir au doigt et a l’œil c’était Coco qui me demandait de monter avec la voix de ma mère d’autre fois je faisais la sourde oreille et c’était bien elle qui m’appelait.

Mon père aimait descendre le perroquet dans la brasserie pour le montrer à ses clients et amis car il en était très fier un soir à la fermeture la cage avait disparu,le lendemain matin a la première heure il a fait le tour des clients habituels et quand il est passé chez monsieur—plombier le perroquet s’est mis a crier papa papa,bien entendu ce monsieur a prétendu que c’était une farce.

Posté le Par roropecheur Dans En Algérie, Hydra, Ma vie Laissez un commentaire !

A l’école

La première fois que je suis allé à l’école j’ai occasionné un incident ma sœur Paulette de deux ans mon aînée m’a déposé dans la cour de mon école et est partie dans sa classe comme convenu mais j’ai fait une histoire quand je me suis trouvé seul cris, pleures, et mon chagrin était si sincère que la maîtresse a envoyé une élève pour chercher ma sœur dans sa classe pour me calmer Paulette m’en a voulu longtemps pour l’avoir ridiculise devant ses camarades.

Posté le Par roropecheur Dans Alger, En Algérie, Ma vie Laissez un commentaire !

La forêt de Pelzer

Pelzer La forêt se trouvait en face de notre maison sur la route de kaddous elle était interdite mais c’était le lieu préféré de nos jeux; je me retrouvais seul ou avec mes copains et nous passions des journées entières à jouer au centre de cette forêt se trouvait une grande habitation que l’on  surnommait le château un couple de vieille personne y loge il était très gentil et nous bavardions quand nous croisions;
Lire plus

Posté le Par roropecheur Dans En Algérie, Hydra, Ma vie Laissez un commentaire !

Nos samedis après-midi

A six ans le samedi après midi vers les quatre heures j’allais avec mes frères et ma mère à la pêche au port d’Alger,nous prenions une barque qui nous emmenait sur un chaland au milieu du port et venait nous chercher vers huit heures ma mère m,attachait sur le chalant et je péchais comme un grand c,était des moment agréables et j’attrapais beaucoup de poissons…

Posté le Par roropecheur Dans Alger, En Algérie, Ma vie 1 Commentaire